L'internet mobile pour tous et pour tout

L’eSIM remplacera bientôt la carte SIM – grâce à Apple

Pour Apple, les consommateurs et les consommatrices, l’eSIM est un sauveur. Pour les opérateurs de téléphonie mobile, l’eSIM pourrait devenir un loup dans la bergerie. Outre les divers avantages qu’elle présente pour les utilisateurs, elle a un autre effet : Apple devient le gatekeeper des offres de téléphonie mobile.

Après 30 ans de développement de la carte SIM, puis de la mini, de la micro et enfin de la nano-SIM, l’avenir proche appartient à l’étape de développement la plus révolutionnaire vers l’eSIM. En 2018, Apple a intégré pour la première fois la eSIM dans ses iPhones et a ainsi contribué à la percée de la eSIM. Depuis 2018, un grand nombre de nouveaux smartphones sont équipés de l’eSIM. Alors qu’à l’époque, seuls 8 smartphones étaient compatibles avec l’eSIM, on compte aujourd’hui plus de 50 smartphones et au moins autant de tablettes, de montres intelligentes et d’ordinateurs portables. Pour beaucoup, l’eSIM est donc passée du statut de mot étranger à celui de terme d’usage courant. En septembre 2021, Apple a annoncé la dernière génération et prend désormais en charge la fonction « Dual eSIM » avec l’iPhone 13. Mais commençons par le début.

L’eSIM est la dernière étape vers l’activation entièrement numérique du téléphone mobile

Le « e » de eSIM signifie « embedded ». La puce contenant le module d’identité de l’abonné est intégrée dans le smartphone au lieu d’être placée sur une carte SIM externe. En scannant un code QR, un nouveau profil d’utilisateur peut être chargé sur l’eSIM et le smartphone est prêt pour l’utilisation mobile. Avec l’eSIM, le téléphone portable peut être activé et connecté à l’Internet mobile en quelques minutes et en quelques clics. La visite au shop, l’attente de la carte SIM par la poste et la manipulation fastidieuse du trombone deviennent superflues.

Mais la facilité d’utilisation grâce à l’eSIM ne s’arrête pas à la facilité d’activation. Comme il est possible d’enregistrer plusieurs profils eSIM virtuels, il est facile de passer d’un opérateur de téléphonie mobile à un autre, que ce soit à l’étranger ou dans le pays. La connectivité devient ainsi plus flexible, plus conviviale et, grâce au traitement numérique, plus respectueuse de l’environnement. Il n’est donc pas exagéré de parler d’une révolution numérique dans le secteur de la téléphonie mobile.

Les téléphones portables les plus récents en Suisse sont tous compatibles eSIM

Les modèles actuels d’Apple, Google et Samsung sont compatibles avec l’eSIM. Chez Apple et Google, les trois dernières générations, c’est-à-dire celles depuis 2018, sont déjà équipées de l’eSIM. Samsung a suivi les deux précurseurs et a lancé l’eSIM dans ses smartphones début 2020 avec le Galaxy S20. L’Apple Watch et d’autres smartwatches intègrent également l’eSIM. L’eSIM a encore une fois donné un véritable coup de pouce aux smartwatches. Grâce à elle, les montres intelligentes peuvent être mises en réseau et utilisées de manière indépendante, même sans téléphone portable. Ces dernières années, divers ordinateurs portables et tablettes comme l’iPad ont été de plus en plus équipés de l’eSIM. Le grand absent est le Macbook, qui doit jusqu’à présent se débrouiller sans technologie de téléphonie mobile autonome.

Les appareils eSIM les plus courants en Suisse (source : Digital Republic)

Actuellement, presque tous les appareils compatibles eSIM sont encore équipés d’un emplacement pour la carte SIM physique. Les opérateurs de téléphonie mobile n’ont commencé à développer des offres eSIM pour leurs clients qu’en 2020. Le hic avec ces offres ? De nombreux opérateurs ont simplement copié pour l’eSIM les processus applicables à la carte SIM physique. Les forums et les médias sociaux regorgent de témoignages de clients qui se plaignent d’avoir dû attendre que le code QR leur soit envoyé par la poste pour pouvoir finalement le scanner. D’autres fournisseurs ont adapté leurs processus en envoyant le code QR par e-mail ou en proposant des applications pour l’installation de l’eSIM. Le point commun de toutes les offres eSIM : Il y a encore beaucoup de marge de progression.

La double eSIM, un coup de poignard dans le dos de la carte SIM physique

Les utilisateurs avertis de smartphones ne voient pas l’emplacement de la carte SIM menacé, car la fonction double SIM permet l’utilisation parallèle d’une eSIM et d’une SIM physique. Ainsi, tout appareil compatible eSIM devient un appareil double SIM, permettant d’installer et d’utiliser deux numéros de téléphone simultanément. Cela signifie que deux numéros de téléphone, par exemple le numéro de téléphone personnel et le numéro de téléphone professionnel, peuvent être utilisés simultanément sur un seul appareil.

Les fabricants de smartphones se gardent donc bien de renoncer complètement à l’emplacement pour la carte SIM physique. Du moins jusqu’à présent. Avec la dernière génération d’iPhone, Apple montre qu’il sera bientôt possible de se passer de la carte SIM physique. L’iPhone 13 est le premier smartphone à prendre en charge la double carte eSIM. La prise en charge de la double eSIM permet d’utiliser plusieurs profils eSIM ou numéros de téléphone sur une eSIM, et ce simultanément. Jusqu’à présent, cela n’était possible qu’en association avec la carte SIM physique. Le seul avantage restant de la carte SIM supplémentaire disparaît donc.

Apple devient un gatekeeper

Si l’historique sert de preuve, Apple renoncera à l’emplacement physique pour la carte SIM dans la génération suivante ou celle d’après. Par le passé, le groupe technologique a souvent montré qu’il pouvait non seulement définir de nouveaux standards – malgré les critiques négatives – mais aussi les imposer. La prise casque a également subi le même sort. Apple a lancé les Airpods sans fil et, quelques années plus tard seulement, a renoncé à la prise casque. Ce qui a provoqué un tollé à court terme chez les utilisateurs a été adopté par d’autres fabricants dans la foulée et est aujourd’hui un standard sur de nombreux smartphones.

En supprimant l’emplacement pour carte SIM dans les futures générations d’iPhone, Apple ne fait pas seulement de la place pour une batterie plus grande ou des capteurs photo supplémentaires. En mettant l’accent sur l’eSIM, Apple et d’autres fabricants de smartphones deviennent également les gardiens de l’accès à l’Internet mobile. Le dernier iPad et la possibilité de sélectionner une eSIM directement dans les paramètres de l’iPad en donnent un premier aperçu. Jusqu’à présent, Apple ne pouvait négocier des contrats avec les opérateurs mobiles que grâce à son pouvoir de marché. Désormais, les opérateurs de téléphonie mobile doivent frapper à la porte d’Apple et lui demander si leur offre de téléphonie mobile peut être affichée directement sur l’iPad.

Apple dispose de toutes nouvelles possibilités pour traiter avec les opérateurs de téléphonie mobile. Google verse chaque année des milliards à Apple pour être défini comme le navigateur par défaut de l’iPhone. Il est probable que les opérateurs de téléphonie mobile devront bientôt se battre aussi durement pour obtenir les faveurs d’Apple pour la sélection des tarifs de téléphonie mobile dans l’iPhone. Ou peut-être qu’Apple se sent appelé à de plus grandes choses et devient lui-même un opérateur de téléphonie mobile. L’eSIM en est la porte d’entrée et le précurseur.

L’eSIM va s’imposer par rapport à la carte SIM. Les avantages pour les utilisateurs sont évidents. La question qui se pose est la suivante : comment les opérateurs de téléphonie mobile pourront-ils s’imposer s’il n’y a plus un emplacement neutre pour la carte SIM, mais que l’eSIM peut être installée directement via le logiciel du smartphone ? Combien de temps les opérateurs de téléphonie mobile pourront-ils continuer à se faire concurrence et à proposer des offres spéciales si Apple et d’autres fabricants informent les utilisateurs directement lors de l’installation du nouveau smartphone : « Votre eSIM est activée » ?

Découvrez nos autres articles de nouvelles

Die FRITZ!Box 6850 5G mit einer SIM Karte von Digital Republic

Test du routeur 5G : AVM FRITZ!Box 6850 5G

La FRITZ!Box a une réputation de pointe parmi les routeurs, et ce depuis longtemps. Avec la FRITZ!Box 6850 5G, nous avons donc complété nos offres groupées de routeurs par un appareil puissant d’AVM. Ce routeur à la robe rouge et blanche classique convainc non seulement par sa connectivité, mais aussi et surtout par la richesse de ses fonctions et la solidité de ses composants.

Continuer à lire
Raphi mit Smartwatch und installierter Multi-SIM

Qu'est-ce que la multi-SIM ?

Un terme souvent utilisé sur le marché de la téléphonie mobile est celui de « multi-SIM ». En principe, les offres multi-SIM promettent de partager un forfait existant avec un ou plusieurs autres appareils. La plupart du temps, vous payez un tarif réduit et vous avez presque toujours la même vitesse de connexion qu’avec votre tarif principal. Il y a néanmoins quelques éléments importants à prendre en compte et une multi-SIM n’a pas de sens dans tous les cas.

Continuer à lire

30 jours gratuits à l'essai

Testez à volonté Digital Republic pendant un mois sur vos appareils mobiles, sans frais et sans délai de préavis.

Tester gratuitement